Gimel - Glacière de St. Georges

Paysage & nature
Reprenons un peu nos activités de bloguer.

Le Danemark est bouclé avec ces 30 jours de visite à venir.

Intéressons-nous à la vie locale et champêtre de Gimel et de la glacière de St. Georges?

Un peu d'histoires, en 1803, année de naissance du canton de Vaud, la population de Gimel étaient de 623 habitants. En 1862, un hôtel et de nombreuses pensions se sont développés; Gimel joua alors la carte du développement touristique.
Actuellement, le nombre d'habitants est de 2052 et deux bus relient le village à la ligne Lausanne-Genève: l'un montant de Rolle, l'autre d'Allaman via Aubonne. Le village, qui est essentiellement à vocation paysanne, est devenu un centre artisanal important. Commerçants, maîtres d'état, font bon ménage avec la nouvelle génération d'agriculteurs aux exploitations largement mécanisées.

C'est dans ce contexte que je décide de partir à la conquête de la glacière de St. Georges, un excellent entrainement de marche à pied pour le voyage au Danemark.

Détail du parcours

Son dénivelé

Petite histoire de la glacière la plus renommée du Jura Vaudois puis suivre en images la progression.
 
Une partie de cette grotte, de 22 mètres de profondeur est accessible grâce à deux échelles. Pour des raisons de sécurité et de tassement permanent de la couche de glace inférieure, l'accès au fond du gouffre n'est plus possible. Du pont inférieur, le curieux découvre, sur une longueur de plus de 20 mètres et une largeur de 12 mètres environ le sol et les parois de la grotte glacés, ceci spécialement au printemps. L'histoire raconte qu'au début du XXème siècle, cette glacière était exploitée par une entreprise Lausannoise, qui venait y chercher de quoi approvisionner les brasseries de la région. Le transport s'effectuait avec les chevaux, de nuit, pour éviter que la glace ne fonde.

 

Last modified onvendredi, 27 juillet 2018 12:53 Read 1360 times