2018 - Danemark - Skagen & environs

Paysage & nature
Découverte du Danemark par la Suède. Un aperçus de la Scandinavie des Vikings en 30 jours
 
Parcourt du 04 Septembre 2018

Résumé du jour

Aujourd'hui est une journée plein de surprise et plein d'émotion. La météo n'était pas très favorable mais annonçait du beau temps en début d'après-midi. Donc j'ai décidé de changer mon planning par des points de vue (inconnus de ma part) et les phares. En route avec mon GPS chérie qui me dit au dernier moment de tourner à droite. Me voilà sur une grande route, très longue, avec une belle double ligne blanche. Une fois fait demi-tour me voilà à mes deux points de vue. Des dunes de sable recouvertes de différentes cultures sauvages. Il y a vraiment personne donc je décide de sortir le drone. Et c'est là que l'on découvre l'étendue des plages, des dunes très différentes d'une dune à l'autre. Je fais mon petit cinéaste et filme plein de petites séquences qui seront dans le Film. En  route pour les phares. Bon un phare quand on en a vu quelques-uns, un de plus ou un de moins. Il y a aussi les bunker. Plein de béton qu'il reste au Danemark, et de tailles différentes. Je ne suis pas loin du nord de Skagen mais je suis confronté à une marée humaine. Je la ferais demain matin tranquillement. Je pousse plus loin et tombe, sur un hic. Une des centrales de surveillance au Danemark est à Skagen. Elle surveille tous les engins qui survole le territoire Danois. Il est midi, le ciel se dégage et je par vers "Råbjerg Mile". Vous avez déjà été à Arcachon, vous connaissez La Dune du Pilat, ben là c'est une vaste région désertique avec au centre une étendue de sable fin. Vous fermez les yeux et hop vous êtes au Sahara. Il y a des dunes, du sable et autour du sable et des arbres. À part la petite route qui y même, y a rien de chez rien. Et le soleil qui tape, il fait chaud, je n'ai rien à boire car il annonçait de la pluie, bref l'enfer. Je profite de monter en haut des airs pour vraiment voir toute cette région hostile mais merveilleuse. Qui aurait cru que le nord du Danemark ressemble plus au Sahara qu'au Danemark. J'ai chaud, j'ai faim, je bouillonne. Il faut que je contente tous cela. Direction Ålbæk. Il y a surement un supermarché là-bas. J'ai fait le plein de nourriture et d'eau. Mais la route de "Råbjerg Mile" elle mène où ? Bingo, sur une superbe plage. Et je fais comme les locaux, en voiture je cherche ma place. Une fois trouvé, j'ai bue, j'ai mangé et je me suis baigné dans une eau à la hauteur de ma chaleur corporelle. Le soleil descend, je suis mouillé, j'ai mis ma fourrure polaire, faut pas attraper froid, alors je rentre et décide d'aller manger chez "Pakhuset", il a un poisson frais top de chez top. Voilà pour cette journée. A le WiFi de cet hôtel est une calamité. 

Visites du jour

Råbjerg Mile

Råbjerg Mile est une dune littorale mobile située entre Skagen et Frederikshavn, Danemark. C'est la plus grande dune mobile d'Europe du Nord avec une superficie de 1 km2 pour une hauteur maximale de 40 m . La dune est constituée de 4 000 000  de sable. Le vent la déplace de jusqu'à 18 m par an vers le nord-est. La dune laisse une mince et humide couche de sable derrière elle Skagerrak, Trace qui court en arrière vers l'ouest en direction de Skagerrak, lieu où s'est formée la dune il y a trois cents ans. Plus de 250 000 personnes visitent la dune chaque année. Aux vie siècle et xviie siècle, les dunes mobiles étaient un problème pour les habitants du Jutland. Certaines pénétraient les terres jusqu'à 7 km, éloignant d'autant la population des côtes. Au xixe siècle le gouvernement agit pour atténuer le problème. Le sand Drift Act de 1857 autorise l'État à acheter ou à exproprier les zones de dunes mobiles et un autre acte de 1857 autorise l'achat de terrains adjacents aux dunes. Des herbes dunaires et des conifères sont plantés pour stabiliser le sable, ces plantations sont communes après 1880. Bien que stérile, la zone de dunes a permis un élevage limité de moutons et un peu de pêche côtière. Dans les années 1950 les dunes étaient sous contrôle.

Vippefyret

Le Vippefyr de Skagen est un phare basculant situé à Skagen dans l'extrême Nord du Jutland. Le vippefyr originel, le premier de son genre, est construit en 1627. Il remplace l'ancien papegøjefyr et fut utilisé jusqu'en 1747 quand le phare blanc de Skagen fut mis en service1. Une copie à l'identique est maintenant présente sur le même site.

Phare de Skagen

Le phare de Skagen (danois : Skagen Fyr), aussi connu sous le nom de phare gris de Skagen (danois : Det Grå Fyr), est un phare situé à environ 4 km au nord-est de Skagen dans l'extrême nord du Jutland, Danemark. Conçu par l'architecte Niels Sigfred Nebelong (en), il est mis en service le 1er novembre 18581.

Drachmanns Grav

Le poète du poète Holger Drachmann est installé dans la falaise au sud de Grenen. Visible aux visiteurs est le portail de la tombe - qui est faite de cuivre et conçu par P. S. Kroyer. Holger Drachmann, peintre naval et poète, est né le 9 octobre 1846 à Copenhague. En 1866, il est admis à l'Académie des Beaux-Arts et, bien qu'il soit comme un poète, il est connu par la plupart, il est éduqué en tant que peintre de la marine. Drachmann vient à Skagen pour la première fois en 1871 et c'est surtout ici qu'il déploie ses capacités pittoresques. En 1903, Drachmann s'installe à Villa Pax avec sa troisième épouse Soffi. L'intérêt de Drachmann pour la poésie est grand et quand il a réalisé qu'il pourrait vivre au début de 1872, le travail avec la peinture glisse en arrière-plan. La paternité de Drachmann s'étend avec la poésie, les récits, la critique d'art et le journalisme. Drachmann est l'un des artistes de Skagen qui se rapproche le plus de la population de la ville et, avec son intérêt sincère pour sa vie et sa vie, il devient connu et aimé des pêcheurs et des autres citoyens de la ville. Drachmann fut tué le 14 janvier 1908 à Hornbæk. Ses rames ont ensuite été expédiées à Skagen et se sont installées dans les dunes de Grenen.

 

Mes photos

Mes liens

Last modified onlundi, 17 septembre 2018 20:21 Read 567 times