2019 - Portugal - Porto - Jour 10

Published in Villes

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 11 juin 2019

Résumé du jour

Voilà dernier jour. Visite de la Librairie Lello qui inspira J.K. Rowling dans son livre "Harry Potter à l'école des sorciers". Elle a vécu dans la ville de Porto pour travailler comme professeur d'anglais dans l'académie et était une cliente régulière de la librairie. Cependant, aucune preuve n'est venue corroborer cette hypothèse. Toutes les petites églises de Porto sont fréquentées régulièrement par leurs paroissiens. Il y a même des messes tous les jours. La Chapelle des Âmes en est une bonne représentation. Puis les magasins, les veinards, en privilégient les artisans et non les commerçants. Petite visite guidée de nuit à Porto. Bye bye.. Porto

Visites du jour

Livraria Lello

La librairie Lello (en portugais : Livraria Lello), aussi connue sous le nom de Librairie Chardron (Livraria Chardron) ou Librairie Lello et Irmão (Livraria Lello e Irmão), est une librairie située dans le centre historique de la ville de Porto au Portugal. Elle est située au 144 rue des Carmelitas, près de la Tour des Clercs (Torre dos Clérigos), un clocher d'art baroque, construit par Nicolau Nasoni. En raison de sa valeur historique et artistique, la librairie a été reconnue comme une des plus belles du monde par diverses personnalités et entités, comme l'écrivain espagnol Enrique Vila-Matas et l'édition australienne des guides de voyage Lonely Planet. Le journal The Guardian a même élu cette librairie comme la troisième plus belle au monde.

Chapelle des Âmes

Recouverte de carreaux peints en bleu, cette chapelle unique est située en plein coeur du vieux Porto et vaut vraiment le détour. On compte au total 15 947 « azulejos », qui recouvre 360 m². Les images créées par ces carreaux de céramique racontent la mort de saint François, martyr de Sainte Catherine, ainsi que d'autres scènes relatant la vie de saints.

 

Mes photos

https://john.petterson.albatros-productions.com/galerie/galerie-tous/event/2019-Porto-06-011

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 9

Published in Sites touristiques

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 10 juin 2019

Résumé du jour

On prévoit de faire des visites, ex : la cathédral et il y a un enterrement national, on y retourne et y a des footballeurs, donc on attend un jour meilleur. Ce fut aujourd'hui. Idem pour le Café Majestic, trop d'attente, trop de monde donc impossible de voir quoique se soit. Les jours ne se ressemble pas même s'il fait toujours beau, que lundi est, un jour, férié, donc il y a beaucoup de monde. Une règle commune ne s'applique pas toujours dans les mêmes circonstances, il y a le facteur temps et religieux. Donc, au Café Majestic, pour midi, il n'y avait pas de queue. Après un bon repas, arrosé de bons vins de Douro, et un Porto spécialement choisi pour le fromage et un autre pour une glace me voilà parie vers la cathédrale et idem on peu bien visité. Bonne visite et à demain pour un spécial night et Harry Potter, je l'espère.

Visites du jour

Café Majestic

Le Café Majestic est un café historique, situé dans la Rua de Santa Catarina, à Porto, au Portugal. Son importance provient à la fois de l'ambiance culturelle qui l'entoure, en particulier la tradition du « café rendez-vous », où se rencontrent diverses personnalités de la vie culturelle et artistique de la ville, ainsi que son architecture Art nouveau. Ouvert le 17 décembre 1921, avec le nom Elite, le café, situé au n. 112 Rua de Santa Catarina, a été immédiatement associé à une certaine fréquentation chic de la ville et à la splendeur de la Belle Époque. Un de ceux qui étaient présents lors de l'inauguration, était l'aviateur pilote, Gago Coutinho, qui venait d'arriver d'un voyage à l'île de Madère, et se réjouit de la splendeur de la décoration Art nouveau. L'année suivante, le nom changera pour Elite Majestic, suggérant le « chic » parisien. De très grands noms de Porto s'y retrouvaient comme Teixeira de Pascoaes, José Régio, António Nobre ou le philosophe Leonardo Coimbra. Un autre rassemblement connu était ceux du sculpteur José Rodrigues et des peintres Alves Armando, Angelo de Sousa et Jorge Pinheiro. Ce groupe adoptera, en raison de la note finale du cours, le nom ironique « Les quatre-vingts », et restera uni dans une série d'expositions à Porto, Lisbonne et Paris dans la période 1968-1971.

La Cathédrale de Porto

La Cathédrale de Porto est une église forteresse du xiie siècle sise dans le centre historique de la vieille ville de Porto. De style roman, elle est remaniée aux xviie et xviiie siècles, mais n’en est pas moins un des monuments les plus anciens de la ville. Elle est dédiée au culte catholique et voisine du palais épiscopal. La construction de la cathédrale commence vers 1110. Porto est cependant siège épiscopal depuis au moins le vie siècle. Ce premier édifice, de style roman, a été plusieurs fois modifié. Il n’en garde pas moins un caractère roman. Loggia baroque sur le flanc gauche Vers 1333 la chapelle funéraire de Jean Gordo fut ajoutée. Le sarcophage surmonté de son gisant est décoré des bustes des apôtres à droite et gauche du Christ (Cène). Jean Gordo est un chevalier hospitalier qui fut au service du roi Denis I. Le cloitre attenant à la cathédrale date de la même époque gothique (xive siècle). Il était sans doute achevé lorsque fut célébré dans la cathédrale le mariage de Jean I avec la princesse Philippa de Lancastre (1387). L’aspect extérieur de la cathédrale est modifié durant l’époque baroque. En 1732, l’artiste et architecte italien Niccoló Nasoni ajoute une large loggia baroque sur le flanc gauche de la cathédrale. En 1772, un nouveau portail baroque remplace l’ancien, et les coupoles des tours sont modifiées.

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 8

Published in Sports

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 9 juin 2019

Résumé du jour

En ce dimanche de final, repos. En fait, quand on va à Porto une semaine, mieux vaut faire les excursions au début qu'après 20 km à pied de monter ou de descente la veille. Surtout après 5 jours en mode chamois dans Porto. J'ai choisi d'êtres proche du stade et proche aussi du centre-ville, mais je suis sur le point le plus haut de Porto. Ça a son charme. On a une vue magnifique le matin au petit-déjeuner et au soir au dîner. Le restaurant en haut vaut bien des restaurants de la ville, car il cuisine des plats typiquement Portugais et de Porto. Son désavantage, c'est si on veut faire une croisière qui part de Rebeira faut se taper la descente et la remontée. L'autre avantage est son prix. Rarement vue un 2* aussi bien agencer. Linge tous les jours, produit de salle de bain jamais vide, aspirateur tous les jours, lit tous les jours et quand je dis tous les jours, c'est avec des drags/linges neuf. Réception 24/24. Silencieux car excentré des grandes routes, juste un b/mol une discothèque à deux mètres. La, la municipalité à un peu foiré son coup. Mais la bataille n'est pas terminée. Faudra qu'elle choisisse entre perdre un hôtel et mettre temporairement au chômage 3 personnes. Donc, aujourd'hui, football. Mais voilà, aussi, bien, les quatre équipes déçoivent, un peut. Les jeunes équipes anglaise et hollandaise quand elles ont le ballon devant les buts savent plus quoi faire avec, un Portugal qui sans Ronaldo ne faisait pas mieux que les autres, équipe vieillissante, mais avec de l'expérience. Donc après sont échec cuisant dont la Grèce avait gagné ça coupe d'Europe au Portugal, le Portugal gagne ça coupe enfin chez elle. Une opportunité que l'UEFA à offert au champion d’Europe grâce à la Coupe de la Ligue. Les Anglais sont mal aimé et la fan zone de Porto était presque vide lors du match Suisse - Angleterre. Tant qu'à la Suisse un peut toujours les même reproche. Elle est première de son groupe de calcification pour l'Euro tandis que le Portugal n'est que 3ème de son groupe. À rien n'y comprendre. On a un peu peur, je crois. Voilà, bon lundi et à bientôt.

Visites du jour

Ambiance d'une final du football Européen.

Final de la ligues des nations (Portugal - Hollande) 

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 7

Published in Paysage & nature

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 8 juin 2019

 

Résumé du jour

Tous les matins, je vois Porto et ces maisons, ces tours, ces monuments historiques et au loin, je vois, l'atlantique. Donc, aujourd'hui, je me suis dit et si j'allais à la plage. Et comme je fais tout à pied, meilleurs moyen de photographier, alors je suis parti à l'aventure, GPS piéton à la main. Au pire, je rentrerais en taxi, ce qui sera ma première défaite lors de mon séjour à Porto. Je m’aperçois vite que je commence à connaître visuellement Porto, car j'arrive vite à des points que j'ai déjà visité. Toujours par de petites ruelles, j'atteins rapidement le palais omnisports visité dernièrement lors de la tempête sur Porto. Et je vois au loin le pont "Ponte da Arrábida" vue depuis le palais des sports et Gaïa. Une ruelle très étroite et pentue m'emmène vers le bord du Douro. Il y a toujours autant de ruines sur mon passage même dans des endroits touristiques. Il y a une ligne de tram qui fait tout le long de la rive depuis Ribeira au phare "Farolim de Felgueiras" voir même plus loin. On voit le système "D" des jeunes pour se déplacer, ce qui ne gêne pas trop le conducteur de tram. Je vois qu'il y a un escalier pour monter sur le pont, mais la porte est fermée. En fait, c'est juste une attraction touristique pour aller au milieu du pont pour voir la vue. En passant, je vois 4 Suisses qui tapaient le carton et leur ai demander si je pouvais les prendre en photo en plein action. Ce qui est décourageant, c'est que le pont est loin, l’hôtel encore plus, mais ma destination final est aussi loin que 1/3 du parcours. Dès que l'on arrive vers le phare, le tourisme reprend sa place avec des Lodge, des bars, des parcs verdoyant avec même une petit plage. Je me disais que tremper les pieds dans l'eau serait sympa pour eux. Mais au vu de la plage, j'y mouillais les mains en les lavant après. L'eau est bien froide. On avait l'impression d'une séquence du conte "Le Joueur de flûte de Hamelin" qui attirât les rats dans la rivière....le Douro. Enfin les drapeaux du début de la digue, mon but ultime dont son extrémité est un phare. Je vois un panneau nous avertissant que l'on peu êtres emportés par une vague géante. Plus loin, je vois un autre system "D", comment vendre ou manger des moules aux restaurants. En arrivant au phare je peu enfin contemplé l'atlantique dans toute sa splendeur. Puis je vois au loin une forme qui m'interpelle ? Est-ce bien ce que c'est, mon hotel! Et oui depuis mon hôtel, on me voyait me promener sur la digue du phare. La boucle est bouclée. Me reste plus qu'à rentrée à pied et mangé mon autre plat inconditionnel de Porto, les tripes à la Porto avec comme entrée un gratin de fruit de mer précédé de petits amuses gueules typiquement Portugais. @+

Visites du jour

Voir l'atlantique et le bord de mer de la région de Porto.

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 6

Published in Villes

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 7 juin 2019

Résumé du jour

Le mettre d'hôtel du restaurent "Portucale Restaurant" m'a conseillé deux plats typiques de Porto, des incontournables. La Francesinha et les tripes à la Porto. Donc il m'indiqua le lieu où l'on mange la Francesinha. Le café Santiago. C'est un peu épicé, y plein de truc dedans, voir dans le menu, un œuf le recouvre et arrosé d'une sauce que seul le restaurant connaît la recette. Une fois bien repus et abreuvé par de la bière portugaise, qui en passant est délicieuse, je repartis pour le périple de cette journée. Toujours à pied, partant du plus haut sommet de Porto, j'allais au point le plus bas de Porto ou de Gaïa, soit au bord du fleuve du Douro. La cathédrale est belle et domine bien le quartier de Ribeira proche du pont Dom-Luis qui à une particularité, en haut, le métro désert Gaïa, avec une rue piétonne de chaque côté et en bas une route avec 2 trottoirs. Donc j'ai emprunté la voie supérieure qui dessert Gaïa et le monastère da Serra do Pilar qui domine cette belle région. Depuis le pont ont voix bien les rives de Porto, Ribeira et Gaïa où sont les caves de la région de Porto. Vous vous rappeler où étaient les supporters et les touristes, ben ils sont tous en bas. Ce qui génère vraiment une foule danse, trop danse à mon goût. Du tourisme pur. En empruntant le pond par le bas, on arrive directement dans la vielle ville de Ribeira. Un truc qui m'a choqué, c'est que la plupart des maisons en contre bas sont ou on été en ruine. Et pour faire jolie, comme dans une maquette de train électrique, il rénove les murs, les fenêtres et le toit et hop on a un joli décor non habité. Mais ca fait jolie sur une photo. À Gaïa, il y a un funiculaire et un petit télécabine qui vous remonte au niveau du métro et en haut du pont. Aujourd'hui, à Ribeira, il y a tous les supporters anglais qui boive des tonnes de bière et qui chante pendant des heures des champs patriotiques du monde du football. Il n'y avait pas un Portugais du reste, je ne sais pas comment ça a fini, mais vue les sirènes de la police, ça a du chauffer un peu. Voilà, j'ai fait ma chèvre pour remonter et retourner à l'hôtel au sommet de porto. @+

Visites du jour

Restaurent Santiago

Il y a deux spécialité à Porto, Francesinha et les tripes à la porto. Dans ce restaurant au 226 Rua de Passos Manuel on y mange de merveilleux Francesinha. Fondé officiellement en 1959, le Café Santiago aura ouvert ses portes bien avant, dans les années trente. Au fil du temps, il a subi plusieurs rénovations profondes, de sorte qu'il ne reste presque plus rien de sa décoration d'origine. En 1978, M. Fernando Pereira et M. Isabel Ferreira, propriétaires actuels, ont commencé à établir des liens avec le Santiago Cafe en explorant le magasin de tabac qui y existait. En 1993, ils acquièrent l'ensemble de l'établissement, donnant une nouvelle vie à l'espace. Francesinha Santiago® a toujours été notre principale référence. Elle est le fruit du développement et de la perfection de la typique Francesinha de Porto par des membres dévoués de la famille Pereira. Des ingrédients soigneusement sélectionnés, des procédés de confection 100% artisanaux uniques et la sauce spéciale si réputée et délicieuse, dont la recette constitue un secret de famille bien gardé, donnent à Francesinha Santiago® la référence la plus importante de la gastronomie de Porto et du Portugal. 

Cathédrale de Porto

La construction de la cathédrale commence vers 1110. Porto est cependant siège épiscopal depuis au moins le vie siècle. Ce premier édifice, de style roman, a été plusieurs fois modifié. Il n’en garde pas moins un caractère roman. Loggia baroque sur le flanc gauche Vers 1333 la chapelle funéraire de Jean Gordo fut ajoutée. Le sarcophage surmonté de son gisant est décoré des bustes des apôtres à droite et gauche du Christ (Cène). Jean Gordo est un chevalier hospitalier qui fut au service du roi Denis I. Le cloitre attenant à la cathédrale date de la même époque gothique (xive siècle). Il était sans doute achevé lorsque fut célébré dans la cathédrale le mariage de Jean I avec la princesse Philippa de Lancastre (1387). L’aspect extérieur de la cathédrale est modifié durant l’époque baroque. En 1732, l’artiste et architecte italien Niccoló Nasoni ajoute une large loggia baroque sur le flanc gauche de la cathédrale. En 1772, un nouveau portail baroque remplace l’ancien, et les coupoles des tours sont modifiées.

Pont Dom-Luís

Le Pont Louis Ier est l'un des ponts situé sur le Douro au Portugal, reliant Porto à Vila Nova de Gaia. Construit entre 1881 et 1886 par l'ingénieur Théophile Seyrig, disciple de Gustave Eiffel, il ressemble beaucoup au Pont Maria-Pia, situé plus en amont, mais possède un tablier inférieur supplémentaire pour la circulation routière. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

Monastère da Serra do Pilar

Le monastère de la Serra do Pilar ou monastère de Saint-Augustin de la Serra do Pilar (XVIe-XVIIe siècles) est situé sur une élévation surplombant le fleuve Douro, appelée Serra do Pilar , située dans la paroisse de Santa Marinha, en bordure de la ville de Porto . commune de Vila Nova de Gaia , dans le district de Porto , au Portugal . Le monastère de Serra do Pilar était de sexe masculin et appartenait à l' ordre de saint Augustin . Sa construction a commencé en 1538 et s'est poursuivie au cours des siècles suivants, au cours de plusieurs étapes de construction qui ont considérablement modifié la conception initiale. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des bâtiments les plus remarquables de l'architecture européenne classique en raison de sa valeur architecturale exceptionnelle et du caractère unique de son église et de son cloître , à la fois circulaires et de même taille. L'église a été classée monument national en 1910; en 1935, la salle du chapitre, le réfectoire, la cuisine, la tour et la chapelle sont classés bien d'intérêt public. En 1996, le monastère de Serra do Pilar a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO , ainsi que le centre historique de Porto, et classé monument national.

Quartier de Ribeira

Le quartier de la Ribeira est l'âme de Porto, classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1995. Visiter les vieilles ruelles médiévales du quartier de la Ribeira est incontournable. La Ribeira rassemble non seulement la majeure partie des plus beaux monuments de la ville comme la cathédrale, la gare Sao benito et la Torre dos clerigos mais c'est aussi à cet endroit qu'est née la ville et où demeure l'âme de Porto. La promenade, au coeur de ces petites rues médiévales, vous offrira de belles découvertes. La visite de la vieille ville se mérite. Il faut s'aventurer dans les rues pavées pour pouvoir admirer les anciennes maisons se dressant sur deux ou trois étages aux charmes typiques du Portugal et grimpant sur la colline de Pena Ventosa A voir: La cathédrale, le Palais de la Bourse, la gare Sao Benito, l'église Sao Francisco

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 4

Published in Sports

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 5 juin 2019

 

Résumé du jour

Je pensais que les Portugais viendraient d'un peu partout du pays pour mettre le feu à la ville, ben, c'est plutôt les Suisses que j'ai vue. En effet la ville, à part son tourisme, était bien calme. Peut-être le matin, il y a avait du bruit de supporter. Peut-être, sont-ils partie au stade, car la présence policière était bien active. Donc pas grand monde. Je suis allé voir le métro et la aussi faut être un peu devin et pas de guichet pour me renseigner. Donc j'ai opté pour le bus où l'on prend son ticket au prêt du chauffeur (je n'ai pas encore testé au moment de l'écriture de ces lignes). Lors de mon parcours, j'ai vu des personnes manger une fondue avec un coup de blanc. La télévision portugaise était bien présente, mais notre équipe de la RTS..... Ils mangeaient peut-être une fondue. Pas vu l'équipe. Une ville, je pense, trop habitué aux grands rendez-vous footballistique. Mais les mendiants et les magasins font tout pour en profiter. Il fait frais à Porto surtout quand le vent souffle. Mais le fait de monter et descendre tout le temps est très bon pour le cœur et les graisses. Il est 16 h 30, il est temps pour moi d'enfiler mon habit de supporter.


Obligé de faire un retour de ligne. Et oui 1 joueur et hop fini la Suisse. Le chauffeur du bus, top, j'ai acheté un ticket et il m'a fait un peu le guide. Je me réjouis de supporter l'adversaire du Portugal ce dimanche. En fait ça faisait longtemps que je n'avais pas vue un match de foot de cette ampleur. D'abord le stade où Porto à perdu contre les Anglais de Liverpool et ça serais rigolo que le Portugal perde contre des Anglais. Oui, le stade est magnifique et extrêmement bien organisé. Pas de fille d'attente, pas de billet papier, tout dans le téléphone et sa marche très bien. Au festival de si mettre. Et il y a les supporters, les Suisses allemand et genevois sont assez chaud, faut dire qu'il ne faut pas huer Ronaldo, ca déchaîne une colère aveugle de ces supporters, mais la sécurité veille à calmer rapidement tout ça et le vrai jeu peu se poursuivre. Les policiers aussi, il ne faut pas les chatouiller. Je ne m'y risquerais pas. Il y avait même des policiers avec des jumelles pour surveiller les spectateurs. Top, un peu frais par contre, car le stade est ouvert et le vent y prend un plaisir de nous rafraîchir les idées. Bon voilà pour aujourd'hui. @+

Visites du jour

Promenade libre dans porto, prendre l’ambiance d'avant mach.

Stade du Dragon (demi final des Nations entre le Portugal et la Suisse)

Inauguré le 16 novembre 2003, le stade du Dragon est le nouveau stade du FC Porto et vient remplacer l'ancien Estádio das Antas situé plus haut dans le quartier das Antas de Porto. Ce stade répond aux critères de la catégorie 4 UEFA (qui remplace en 2006 la catégorie « 5 étoiles ») qui dispose de 50 033 places assises. Sa construction fut des plus délicates sur le plan technique mais aussi politique dû à de multiples interventions de la municipalité de Porto dans sa construction... ce qui repoussa à plusieurs reprises son achèvement, et mis à jour à un climat détestable entre le maire de Porto, Rui Rio, et le président du FC Porto, Jorge Nuno Pinto da Costa. Le stade a accueilli l'Euro 2004, dont le match d'ouverture (Portugal-Grèce) et une demi-finale (Grèce-République tchèque). Ce stade est une réalisation de l'architecte portugais Manuel Salgado. Il est le premier stade européen à avoir obtenu le certificat européen "greenlight" au travers de l'ADENE (agence européenne pour l'énergie); certificat rémunérant l'effort dans la réalisation de ce stade pour une utilisation rationnelle de l'énergie dans son éclairage. Le stade est qualifié de niveau A pour la réception de n'importe quel événement sportif international. Son coût approche les 100 millions d'euros. Le terrain est éclairé de 220 projecteurs de 2 000 W (1 600 lux en tout).

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 3

Published in Villes

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 4 juin 2019

 

Résumé du jour

Quand la ville chauffe, en ce jour de match (au moment ou j'écrit ces lignes), et que le wifi boycott ma chambre, alors je suis un peu énervé. Quand la ville chauffe, en ce jour de match (au moment ou j'écrit ces lignes), et que le wifi boycott ma chambre, alors je suis un peu énervé. Mais ce jour 3 fut une manière de voir l'étendue de Porto à pieds bien sûr. Alors ce mardi, je suis parti à la découverte de Porto en me laissant allez selon mes rencontres. Beaucoup d'Église en prière, d'autre envahi par des officieux ce qui fait que certaine visite non pas eu avoir lieu à l'intérieur. Mais il reste beaucoup de jour et Porto est petit. En une demi-journée, a pied, vous en faite le tour. Voilà bonne journée et forza svizzera

Visites du jour

Igreja do Carmo

L' Eglise Carmo ou Eglise du vénérable Troisième Ordre de Notre - Dame du Mont Carmel , situé à l'intersection de la place Carlos Alberto et Rua do Carmo , près de l'église et la Tour des Clercs , la paroisse portugaise de Victoria , City Porto . Style baroque / rococo , a été construit dans la seconde moitié du siècle XVIII , entre 1756 et 1768 , le troisième Ordre du Carmel , et l'architecte du projet José Figueiredo Seixas . La construction de l'hôpital débuta plus tard et s'acheva en 1801 . Cette église est jumelée avec l' église des Carmélites , du côté ouest, constituant un volume unique, bien que les deux églises soient différentes. Il a été classé monument national le 3 mai 2013, conjointement avec l' église carmélite adjacente

Clérigos Church

Visible de nombreux points de la ville de Porto, dont elle est le symbole architectural, la tour des Clercs, sur la place de la Liberté, est le clocher de l’église du même nom. En 1750, sur la demande de la confrérie religieuse des « Clérigos pobres », l’architecte italien Niccoló Nasoni planifie la construction de deux clochers monumentaux derrière l’église des Clercs, à peine achevée. Il n’en construira finalement qu’un, entre 1754 et 1763, de style baroque italien (comme le reste de l’église), prenant les campaniles toscans pour inspiration. La tour, d’une hauteur de 76 mètres, était le plus haut édifice du Portugal au moment de sa construction, et c’est toujours le plus haut clocher du pays. Dominant Porto, elle offre de son sommet le plus beau panorama sur la ville, la cathédrale, le Douro et les chais. Elle a longtemps servi de phare pour les navires rentrant au port. En 1910, l’Institut Portugais du Patrimoine ARchitectural (IPPAR) l’a classée monument national.

Venida dos Aliados

L' Avenue Aliados est un important aménagement de la rue dans la paroisse de Santo Ildefonso , dans la Basse - Ville de Porto au Portugal . Avec la place de la Liberté et la Humberto Delgado Général Place est un tissu urbain continu. C'est l'avenue principale et le centre de la ville de Porto .

Église de Santo António dos Congregados

Cette église, qui domine la Praça de Almeida Garrett, arbore une façade intrigante, décorée d'azulejos. Elle a été construite au nom d'Antoine de Padoue, saint patron du Portugal que l'on invoque pour retrouver des choses perdues ou oubliées. Au moment de votre visite, prenez le temps d'observer le maître-autel et son tabernacle, qui datent du XVIIe siècle.

Gare de Porto-São Bento

São Bento n'est pas seulement le terminus ferroviaire principal de Porto : l'infrastructure en elle-même est également un point d'intérêt. L'intérieur est décoré de murs carrelés dont les illustrations retracent l'histoire du pays. Le nom de la gare lui vient du monastère bénédictin qui se trouvait autrefois sur les lieux. La gare est desservie par la station de métro São Bento (ligne D).

Cathédrale de Porto

Une ancienne église romane avec un superbe cloître qui a été ajouté plus tard. La façade n'est pas décorée excessivement mais son style modeste avec ses murs nus et ses fenêtres roses semble avoir un certain charme. Il est fortement recommandé de visiter cette cathédrale lors de votre séjour à Porto.

Mes photos

Mes liens

Read more...

2019 - Portugal - Porto - Jour 2

Published in Paysage & nature

Découverte de Porto. Immersion de 12 jours entre Football, la ville de Porto et sa région. 
 
Parcourt du 3 juin 2019

Résumé du jour

J'ai réservé ce tour pour le mardi, mais comme il ne faisait pas beau ce jour-là, j'ai changé pour le lundi. Tout se fait par le téléphone mobile et en arrivant au Portugal, j'avais déjà 3 appels en absence. Quand je suis arrivé à l’hôtel il y avait un mot de la société organisatrice, Livingtours.com, pour me dire que le chauffeur passerait me prendre à 8 h 20. À 8 h 30, je pars avec un groupe de 4 personnes, tous Brésilien, dans la vallée de Douro. Le chauffeur qui parle le français fait bien la part des choses dans les deux langues. Le fait d'avoir annulé avait une petite incidence dans ce voyage, mais comme je photographie beaucoup ça ne change pas grand chose si ce n'est que pour le dîner. Notre guide est très pro dans sa connaissance de la région, un bon guide autodidacte qui connaît bien l'histoire du Portugal. En passant dans les différentes régions, il nous explique qu'il y a les vins verts dans les régions humides, vins qui se boivent rapidement et les vins de garde qui sont plus dans les régions sèches. Il nous explique que toutes les caves sont à Gaïa, en face de Porto, région plus a l'ombre, mais que les vignerons commencent à localiser leur vin, là ou il le récolte. Le domaine Do Portal en est un exemple. Il y a trop de cépages au Portugal pour se faire une idée de ce qu'est le vin dans cette région, surtout en deux visites. Après les petites rues étroites d'Amarante, la boulangerie traditionnelle de Favaios, nous arrivons au domaine d'Avessada. Dégustation d'un porto au bord d'une belle fontaine et visite du domaine. Là, il y a une différence entre les citadins qui ne savent pas trop comment le vin est fait et qui sont tous émerveillés de voir les marionnettes écraser le vin avec leurs pieds. Il y a eu le repas après, rien à redire, il était composé de 3 entrées, une soupe et du bœuf cuit dans une cassolette au four. Le tout accompagné de vin blanc et de vin rouge comme chez nous, enfin comme chez moi. Un bon plateau de dessert et un café et hop nous voilà repartie pour Pinhão, notre lieu où la croisière commence. Sur le chemin, il y a de très belles vues sur la vallée. Il y a plusieurs types de croisière. La nôtre était sur une réplique de bateau typiquement Portugais. Après 1 h 00 de navigation, nous sommes reparti faire notre deuxième dégustation dans le domaine Do Portal. Visite de la cave et dégustation de 3 vins. Mais dommage que le Portugal, qui produit du vin avec plus de 75 cépages différents, se cantonnent à la dégustation de vins typiquement à la "Porto" ou de même fabrication, car dans le Porto, on ajoute de l'eau-de-vie, ce qui donne ce goût bien particulier que les Anglais raffole. Car entre le Portugal et l'Angleterre, c'est une grande amitié qui dure depuis très longtemps. Du reste, la morue et le Porto sont des échanges entre ces deux pays. Et oui, les Portugais ne péchaient pas la morue et pour éviter que le vin change de goût en arrivant à Londres, il créait le "Porto".

@bientot

Visites du jour

Amarante

Amarante DmTE est une ville portugaise appartenant au district de Porto , dans la région du Nord et dans la sous-région de Tâmega , avec environ 11 261 habitants. C'est le siège d'une municipalité de 301,33 km² et de 56 264 habitants (2011) , subdivisés en 26 paroisses . La municipalité est bordée au nord par la commune de Celorico de Basto , nord -est de Mondim de Basto , est par Vila Real et Santa Marta de Penaguião , sur le sud par Baião , Marco de Canaveses et Penafiel , à l' ouest de Lousada et au nord-ouest par Felgueiras. Dans le cadre des politiques de développement et de mobilité sous-régionales, il est membre de la Communauté intercommunale de Tâmega et Sousa (CIM) , composée de 12 municipalités représentant au total environ 528 000 habitants. Les échanges et les services se concentrent principalement sur la ville d’Amarante à Vila Meã , qui sont les deux principaux centres urbains du comté. Le maire de la ville d'Amarante est actuellement José Luis Gaspar du parti social-démocrate.

Favaios

Favaios est une paroisse portugaise de la municipalité d' Alijó , avec 21,45 km² de superficie et 1 064 habitants (2011). Sa densité de population est de 49,6 hab / km ². Le village de Favaios est situé dans la Serra do Vilarelho, dans la municipalité d'Alijó, qui fait partie du district de Vila Real, de Trás-os-Montes et de l'Alto Douro, au nord-est du Portugal. Loin de Porto c. de 150 km et Bragança c. de 120 km., est de 3 km. de Alijó, avec une superficie de 20,6 km², et une population de c. de 1 500 habitants principalement consacrés à la vinification. Il s’appelle donc village viticole du Douro .

Domaine viticole de l'Avessada Enoteca

À l’œnothèque de Quinta da Avessada, le visiteur peut observer les représentations ethnographiques de la production du vin, illustrant les différentes époques de la région viticole du Douro. La visite guidée commence dans les vignes et les espaces extérieurs autour de l’œnothèque, suivie par l’observation des illustrations agricoles typiques du Douro, veilles de plus de 100 ans. Dans les jardins de la Quinta, vous pourrez admirer le paysage de la Vallée du Douro. A l’intérieur, une mise en scène de l’élaboration du vin donnera une image claire des anciennes méthodes. Pour terminer, une visite à la salle de vieillissement et une dégustation de vins sélectionnés. Au moment de la récolte, il est possible d’y passer une journée inoubliable en faisant l’expérience des tâches de la production du vin. On peut également profiter d’un déjeuner régional à l’œnothèque.

Vallée de Douro

La beauté et l'émerveillement que suscitent ses paysages sont tels que la vallée du Douro pourrait bien s'appeler la vallée enchantée. En partant de Porto, où débouche le fleuve et où arrivent les vins (de table) du Douro et le porto (vin généreux) produits sur ses coteaux, vous pouvez découvrir ce paysage culturel classé au patrimoine mondial, de différentes façons : en voiture, en train, en bateau de croisière ou même en hélicoptère. Aucune ne vous laissera indifférent. Tout au long d'un parcours passant par les belvédères qui offrent de superbes vues, vous croiserez le fleuve du nord au sud et vice-versa. Mais en chemin, vous pouvez admirer des paysages merveilleux du fleuve et visiter des vignobles, des petites villes et des villages avant d'arriver à Miranda do Douro, là où le Douro entre au Portugal.

Pinhão

Pinhão est une freguesia de 648 habitants (2011) au Portugal, située dans le district de Vila Real et la région Nord.  Pinhão est situé sur le Douro, au cœur du vignoble de Porto (DOC), dans une région classée par l'UNESCO Patrimoine culturel de l'humanité. La gare de Pinhão est célèbre car, sur ses murs, sont apposés 24 azulejos sur la viticulture dans les environs (1937).

Croisière sur le Douro

Fuyez l’agitation de Porto le temps d’une journée d’exception au cœur de la paisible vallée du Douro. Au rythme du fleuve qui traverse la région, le Douro, et de ses nombreux barrages, laissez-vous bercer par les paysages éblouissants et les vues imprenables sur Alijó, une petite bourgade emblématique du nord du Portugal. Remontez la vallée du Douro et admirez les nombreux vignobles de l’une des plus vieilles régions viticoles d’Europe.

Domaine viticole de la Quita Do Portal

Quinta do Portal est une entreprise familiale vinicole. Les 100 hectares de vignobles (hauteur 200-550m) et la cave sont situés dans la vallée du Pinhão, un petit affluent du Douro traversant la région des collines. Le rêve d'Eugénio Branco était d'offrir un chef-d'œuvre architectural à la Vallée du Douro, un projet avancé et innovant, entièrement intégré dans la paysage spécifique du Douro. Les nouvelles caves de Quinta do Portal sont construites dans un complexe déjà existant, une unité dominée par le paysage. Le cadre du bâtiment est en béton et en acier, tous les deux visibles dans les espaces intérieurs. Il comprend un centre d'accueil, un auditorium de 74 personnes, une salle de test et une cave souterraine. La cave est conçue comme une sculpture dans le paysage, avec un fort caractère horizontal. La base principale est orthogonale, avec seulement deux ouvertures - l'entrée principale et un passage plus petit de l'autre côté de l'entrée principale. Le bâtiment a été conçu comme «une invitation à découvrir les saveurs et les arômes du Douro» Quinta do Portal à gagné le "Douro Architecture Price" in 2011 et "Best of Wine Tourism in Architecture and Landscapes category" (Global Winner). 

Mes photos

Mes liens

Read more...
Subscribe to this RSS feed