Sports

Sports

Histoire d'Alinghi

alinghi-1

Historique
 
Grand passionné de voile, Ernesto Bertarelli désire gagner la Coupe de l'America. En 2000, il se déplace en Nouvelle-Zélande pour assister au triomphe de Team New Zealand sur les Italiens de Luna Rossa par 5-0. Il est très impressionné par la qualité des marins néo-zélandais et surtout par leur barreur Russell Coutts. Peu après la victoire de Team New Zealand, des tensions apparaissent au sein de l'équipe et plusieurs membres décident de quitter le projet. Russel Coutts se rapproche de Bertarelli et ce dernier l'engage, ainsi que toute la cellule arrière de TNZ, celle-là même qui avait triomphé lors des deux précédentes éditions.
Les bateaux personnels d'Ernesto Bertarelli portent également le nom d'Alinghi. Il avait l'habitude d'employer ce terme avec sa sœur lorsqu'ils étaient enfants.
 
Coupe de l'America 2003
 
Les bateaux
 
SUI75 en exposition à l'EPFL.
 
Dessiné par l'architecte hollandais Rolf Vrolijk, les bateaux ont été conçus en étroite collaboration avec l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Ils ont été fabriqués par l'entreprise Décision basée à Écublens, sur les bords du lac Léman. SUI-64 et SUI-75 ont été les deux bateaux de la campagne 2003. Ils ont démontré des qualités entre autres dans la remontée au vent, mais surtout une fiabilité qui a souvent fait défaut à leurs concurrents directs. Le bateau est conçu en deux parties longitudinales, collées ensemble de l'avant jusqu'à l'arrière, donnant une grande rigidité à la structure. Les deux bateaux ont subi les modifications nécessaires afin de les adapter à la nouvelle jauge 5.0 des Class America. Ces deux bateaux ont été remplacés par les nouveaux bateaux SUI-91 et SUI-100 ayant participé à la Coupe en 2007.
 
Alinghi 5 est le catamaran, lui auusi dessiné par Rolf Vroljk, qui a perdu la coupe de l'America 2010 face à USA-17.
 
L'équipe
 
Bertarelli a engagé le skipper Russell Coutts qui a gagné les deux précédentes éditions en 1995 et 2000 avec le syndicat de la Nouvelle-Zélande. Coutts a fait venir avec lui plusieurs navigateurs néo-zélandais dans l'équipage suisse, ce qui a déclenché une vive campagne patriotique en Nouvelle-Zélande pendant la compétition.
 
Compétition
 
Le syndicat n'a pas eu trop de problème pour remporter la Coupe Louis Vuitton. Il a donc été opposé au tenant du titre, le Team New Zealand, en finale de la Coupe de l'America. Le défi suisse remporte la compétition par 5 à 0.
Réactions après la victoire
En Suisse, la victoire d'Alinghi a créé un plus fort engouement pour la voile. Le défi suisse a également reçu le prix de l'équipe de l'année 2003 en Suisse.
 
Coupe de l'America 2007
 
Article détaillé : Coupe de l'America 2007.
En tant que tenant du titre, Alinghi doit déterminer le lieu de la prochaine compétition. La Suisse n'ayant pas d'accès direct à la mer, la ville de Valence a été désignée pour accueillir l'édition 2007. Les autres villes candidates étaient MarseillePalma de MajorqueLisbonne et Naples.
En juillet 2004, et suite à plusieurs divergences d'opinions avec le propriétaire Ernesto Bertarelli, le skipper Russell Coutts a été licencié.
La collaboration avec l'EPFL a été maintenue pour l'édition 2007. Les deux bateaux SUI91 et SUI100 ont été fabriqués par l'entreprise Décision SA basée à Corsier-sur-Vevey, sur les bords du lac Léman, puis transporté en camion depuis la Suisse jusqu'à Valence.
SUI64, bateau vainqueur de la Coupe de l'America 2003, est toujours exposé au public sur la base Alinghi à Valence. Quant à SUI75, après avoir été exposé à l'America's Cup Park de Valence, il a été vendu en mai 2007 au challenge britannique TeamOrigin.