Parrainages

Don't Be Zombie - Analyse de l'édition 2017

Don't be Zombie

 

En début de semaine nous avons décidé de participer à l'édition 2017 mais ce n'était pas forcément gagné car on s'y est pris un peu tardivement. Donc depuis la page Facebook on a contacté l'association.
Premier contact chaleureux avec le scénariste qui était aussi emballé de cette collaboration, entre autres, pour la web sérié n°4. Sur ce, envoie de photo pour la carte de presse et validation de notre participation aux jeux en tant que média. Le rendez-vous est pris pour 9h40 samedis 28 Octobre 2017 à la datcha, un des endroits off de l'université de Genève.

Arrivé à 9h35 il n'y avait que des personnes qui faisait à manger et l'équipe de "Dont Be Zombie" avait déjà quitté les lieux. Avec une bénévole et quelques indications nous avons retrouvé une partie du staff et les autres médias dans un abri atomique une ruelle plus loin.

Briefing sur le jeu et tour du terrain avec toutes les explications très précises du scénariste. On est vraiment tous excité à l'idée de vivre cet événement et de le partager avec tout le monde.
Mais voilà il y a un grand MAIS. Nous avons fini notre tour vers 11h30.

Vers 12h00-12h30 les maquilleuses se donnent à cœur joie dans le maquillage des zombies. Jolie travaille, je l'avoue, moi qui suis un grand amateur de SF et de films horreurs. Il faut dire que pour cette édition il y a une application web sur les téléphones et que certains bugs sont apparue la veille. D'autres non pas puent se connecter, bref une couche que je ne ferais jamais dans jeu live car trop de problèmes possibles. Informaticien je peux vous dire qu'une simple coupure de réseau et tout tombe à l'eau un peu comme la météo.

15h00 toujours pas de carte de presse donc je décide de faire un tour de repérage pour mes séquences vidéo. J'ai remarqué et signalé plein de bris de vert sur le parcours et mis des tessons de bouteille à l'eau. Le jour ça à moins d'importance mais la nuit c'est plus dramatique. Les décors ne sont pas encore mis ce qui me prive de clicher au cas ou où.

Une certaine communication manquait mais il y avait aussi des désistements au sein de (association/bénévole) ce qui a bouleversé la logistique. Ce qui a conté à partir de ce moment-là c'était le jeu à 25'000-. Celui-là fallait pas le louper. Les gars, de l'association. de la web série sont là et disparaisse peut avant 16h30 car il n'on besoin de rien (accréditations).

À 17h00 il n'y a plus de zombies mais que des photographes qui se transforme gentiment en zombie. Le soleil se couche à 19h00. À 18h30 faire un film est très difficile et sur le parcours il y a beaucoup de coin pas éclairé ou mal éclairé.

17h30 un des gars du staff arrive avec des feuilles jaunes mais attend quelques minutes pour nous signaler que les passes sont là.

17h45 chouettes on va pouvoir y aller, mais le jeu à déjà commencer et on est à 15 min à pied de l'entrée.

DAMNED la poisse jusqu'au bout mais là ce n'est pas une question, soi-disant, d'imprimante qui marche pas (3 heures qu'elle marche pas)... Ils n'ont pas mon nom, alors que tout avait été confirmé et sur-comfirmé par le scénariste et doivent trouver une solution mais là le jeu à vraiment commencer par ces problèmes, ces bugs et surtout sa gestion en continu.

Donc c'était une petite expérience avec une association de copains à 25'000 la passe. J'espère que ça valais le coût.

Ce qui compte en fait c'est le retour des personnes interrogées sur l'événement.

Certains ont eu très froid ce qui a peut-être plombé la fin du jeu et même s'il pleuvait "Don't Be Zombie" aurait lieu, pas question de rembourser.
 
L'histoire du téléphone a fait qu'il y avait moins immersion dans le monde des Zombies, ben oui faut déconnecter et s'en occupé (du téléphone).

Mais tous n'ont pas regretté de le faire. En tout cas , les fans, peuvent faire ce type d'événement dans plusieurs villes de Suisse.

Voilà déçus et a oublié.
 
Jean-Noël LAYAT

LE JEUX 

Les zones en vert sont des zones où il y a des interactions donc des zombies.
Le principe du jeu se définit sur 2 termes : Êtres un survivant ou un Zombie.

Extrait du site internet (www.dontbezombies.com)

SURVINANT

1) Le but du jeu: survivre aux zombies

Vous évoluez dans un environnement urbain où se cachent des zombies qui tenteront de vous attrapez. Votre seule chance est de fuir.

2) L'Appli est votre meilleure amie

Toutes les interactions passent par une application smartphone. Un zombie vous a “touché” ? Laissez-le scanner votre code QR. Vous avez découvert un code QR dissimulé ? Scannez-le. Il s’agit peut-être d’un objet caché ou d’informations cruciales. Il suffit d’une personne pour scanner et l’information est partagée dans l’équipe.

3) Incarnez un personnage

Lors de votre inscription vous devrez choisir une qui vous donnera différentes capacités. Si les interactions ne vous intéressent pas, choisissez la classe “citoyen” et tout sera automatisé. Vous n’aurez qu’à échapper aux zombies. Attention, le jeu se déroule en équipe ! Vous devez rester groupés.

4) Le smartphone est recommandé, mais pas obligatoire

Si vous n’en avez pas, vous serez muni d’un code QR pour que les zombies vous “mordent” mais cela n'influencera en rien votre capacité à leur échapper.

5) Changez l'histoire

Plus vous trouverez d'éléments et moins vous serez “mordus”, plus votre équipe gagnera des points. Les meilleurs classements seront donnés après le jeu ! De plus, le résultat global de toutes les équipes influencera les prochains événements !

ZOMBIE

1) Vous êtes un zombie

Votre but est d’attraper tout ce qui hurle, pleure, s’éloigne de vous en courant et a un coeur qui bat.

2) Il n’y a pas de corps à corps

Vous avez réussi à rattraper un humain encore vivant ? Touchez-le de votre main au niveau des mains, des bras, des épaules ou des jambes et des pieds (sans faire chuter la personne). Toute autre partie du corps est interdite.

3) Toutes les interactions passent par une application smartphone

Attrapez des humains et récupérez le code QR de votre proie. Scannez le code avec votre smartphone entre deux vagues d’humains et gagnez des points.

4) Un zombie bien nourri est un zombie qui évolue

Plus vous attraperez d’humains, plus vous gagnerez de points. Vos points seront conservés d’une édition à l’autre si vous souhaitez rejouer. De plus, en fonction de la performance globale des zombies, l’histoire peut basculer en faveur des zombies ou des survivants, ce qui influencera l’édition suivante.

5) Le smartphone est obligatoire pour “mordre” les survivants

Si vous ne possédez pas de smartphone mais souhaitez quand même être un zombie ou un figurant, signalez-le aux organisateurs qui vous trouveront un rôle sur mesure.

6) Zombie, mais pas que !

En plus de zombies voraces, nous avons également besoin de volontaires pour nous aider au montage et démontage des installations, à la logistique et à l'encadrement sécuritaire du jeu. N'hésitez pas à le mentionner auprès des organisateurs si cela vous intéresse !